Découvrez le chantier de la plus haute tour du monde conçue par une femme

Extrait de l'article dans HOME ARCHITECTURE Par Jean-Bernard Litzler Mis à jour le 15/10/19


Du haut de ses 363 mètres, la #tourVista sera l’un des points culminants de Chicago.


Avec sa #tourAqua (262 mètres de haut) de Chicago, Jeanne Gang détenait déjà le record de la plus haute du monde dessinée par une femme. Dans ce milieu très masculin des concepteurs de #gratteciel, elle va largement battre son propre record avec la #tourVista, une nouvelle réalisation à 363 mètres cette fois, située non loin de la précédente. Ce sera ainsi le troisième plus haut sommet de la ville derrière les #toursWillis (

Profondément ancrée dans sa ville de #Chicago et son école d’architecture, #JeanneGang se rattache à une lignée de bâtisseurs particulièrement sensible à la structure des constructions et au choix des matériaux, plutôt qu’à la décoration et aux fioritures. «La première personne que je vois le matin, c’est mon ingénieur structure», aime-t-elle expliquer. Cela ne l’empêche pas de concevoir des bâtiments très élégants comme la tour Aqua et ses ondulations blanches. Son nom et la proximité du lac laisse penser que ces multiples balcons blancs ondulants représentent des vagues, il n’en est rien. «L’idée est venue de courbes de niveaux topographiques», explique-t-elle.


Un bâtiment parisien pour 2022

Une chose est sûre: cette tour incarne parfaitement ce que l’architecte aime faire: de grands effets avec de petites modifications répétées un grand nombre de fois. La silhouette de la tour qui s’évase et se resserre est ainsi obtenue par un simple déplacement de 10 centimètres entre chaque plaque de verre. Au passage, l’élargissement de la structure s’accompagne d’un changement de la couleur du verre employé, un bleu vert qui se décline en 6 intensités différentes. Pour maintenir un impact du soleil constant selon les étages, les niveaux les plus étroits sont équipés des verres les plus foncés, les plus larges étant les plus clairs. Un choix qui permet de multiplier à l’infini les reflets colorés de la tour selon les heures de la journée.

Si le talent de Jeanne Gang s’est principalement exercé au États-Unis et singulièrement dans sa ville de Chicago (elle y a également conçu des hangars à bateaux et est chargée de l’extension de son immense aéroport), cette francophile de 55 ans s’intéresse de très près à la France. Elle a notamment été formée à l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et a été la finaliste malheureuse du concours pour la rénovation de la #tourMontparnasse. Elle laissera pourtant sa trace dans le décor parisien dès 2022 puisque le groupe immobilier Icade lui a confié la réalisation du #campusdeluniversitédeChicago à Paris, dans le 13e arrondissement. Un bâtiment qui conservera des proportions bien plus parisiennes (moins de 10 étages) mais qui s’étalera néanmoins sur 9500 m² au-dessus des voies de la gare d’Austerlitz. L’ensemble mêlant locaux universitaires, logements et commerce conservera une ligne assez classique tout en offrant de belles performances écologiques (structure bois, cheminée solaire, récupération des eaux de pluies...).

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout